Shaker un jour, shaker toujours?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Shaker un jour, shaker toujours?

Message  miricordox le Lun 14 Mai - 10:23

Bonsoir, ça ne va pas fort ce soir..

J'en suis venue à me dire que le headshaking ne se soigne pas. J'ai lu tout le post de Gandalf, la lueur d'espoir du forum. Mais il a eu une rechute.. Et puis nous n'avons pas assez de recul pour savoir si ce n'est pas qu'une accalmie..

J'ai l'impression que le headshaking est plus que ce que l'on croît. A chaque fois il y a un mieux avec un nouveau traitement, une nouvelle méthode, et puis une rechute.. Et il faut trouver quelque chose de nouveau. Je commence vraiment à me dire que c'est incurable. Comme certains chevaux, humains, autres animaux ont des prédispositions pour des maladies, certains chevaux auraient une prédisposition au headshaking et on ne peut rien y faire. Tout se passe sûrement dans le cerveau.

Je serais plus optimiste avec des témoignages de shaker d'il y a 10 ou 15 ans qui n'ont plus jamais shaké mais je n'ai pas trouvé.

Si vous pensez le contraire je vous en prie, argumentez. Ca me ferait du bien d'y croire.
avatar
miricordox

Messages : 129
Date d'inscription : 03/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaker un jour, shaker toujours?

Message  fleursdebo le Lun 14 Mai - 22:13

Ce que je crois c'est qu'on aura du mal à avoir des retours sur des shakers d'il y a plusieurs années, à mon avis pour la simple et bonne raison qu'il y a encore peu de temps, personne ne connaissait le headshaking, et même encore maintenant, malgré une nette avancée grâce à un forum comme celui-ci notamment, les chevaux atteints sont présumés "mauvais caractère, qui refusent de plier", on les ficelle, souvent on tente la manière forte, et si ça ne marche toujours pas, on les met au rebut. C'est ce que le mien a vécu.
Cette démarche de compréhension, de recherche, est finalement assez récente je crois.

Des cas de headshaking guéris, il y en a lorsque la cause a été trouvée et traitée, et que l'on n'a pas juste caché les symptômes. Dans l'école de moniteurs de ma région, un cheval a été guéri : il avait un problème de cervicales, un ostéo a fait du bon boulot, et quelques années plus tard il fait toujours partie de la cavalerie là-bas, sans shaker.

Pour Gandalf, il y a eu une manipulation de l'atlas, on peut imaginer qu'il y a une fragilité chez lui à ce niveau, mais en cas de rechute, il n'y aura pas à aller chercher bien loin.

Malgré ce que j'écris, j'ai aussi mes moments de doute pour le mien, j'arrive à désespérer bien souvent, et que je ne rêve bien souvent plus de guérison avec un cheval montable, juste de le voir vivre avec un minimum de confort. C'est évident que c'est une pure vacherie et qu'on préfèrerait vivre notre histoire avec nos chevaux autrement qu'avec des radios, des analyses de sang, des traitements. Oui, ça fait mal de voir les autres, j'entends par là ceux qui vivent une relation "normale" avec leurs chevaux, se régaler de la progression technique de leurs loulous. On aimerait patauger comme eux dans "je veux qu'il se rééquilibre dans le virage, qu'il décompose mieux ses sauts, t'engages où ce week end?,...", au lieu de ça on patauge dans l'incertitude, voire la peur que ça dégénère encore plus dans certains cas.
On ne les félicite pas d'avoir réussi un exercice compliqué, mais d'avoir été sage à la énième piqûre, de ne pas nous avoir sauté dans les bras pour un prélèvement de crottin.

Ce que j'écris n'est certes pas un message d'espoir, c'est le moins qu'on puisse dire, mais c'est ma réalité. Et pourtant, j'ai envie de croire que tout ça a un sens, que nous ne croisons pas ces chevaux-là par hasard. Calando m'a apporté bien plus que n'importe quel cheval que j'ai pu monter, il m'a amené vers des choses que je ne soupçonnais même pas. Il m'a conduit sur un chemin que j'espère pouvoir concrétiser bientôt (et qui n'a rien à voir avec l'équitation). J'ai dépensé une fortune pour tenter de guérir ce cheval, malheureusement sans résultats aujourd'hui, quoi qu'il arrive je ne regretterai pas.
Après je reconnais que j'ai la chance de pouvoir monter d'autres chevaux, je ne suis pas privée de ce côté-là, mais la frustration sur la part de rêve que l'on a mis sur lui n'est pas si simple à gérer pour autant.
avatar
fleursdebo

Messages : 526
Date d'inscription : 20/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaker un jour, shaker toujours?

Message  miricordox le Mar 15 Mai - 0:37

Merci pour ta réponse

J'ai décidé de commencer à lire les forums anglais, c'est un peu moins décourageant quand même vu qu'ils connaissent depuis plus longtemps. Mais la plupart des guéris c'était allergène de ce que j'ai vu pour le moment.


Dernière édition par miricordox le Mar 15 Mai - 12:36, édité 1 fois
avatar
miricordox

Messages : 129
Date d'inscription : 03/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaker un jour, shaker toujours?

Message  miricordox le Mar 15 Mai - 12:35

fleursdebo a écrit:

Malgré ce que j'écris, j'ai aussi mes moments de doute pour le mien, j'arrive à désespérer bien souvent, et que je ne rêve bien souvent plus de guérison avec un cheval montable, juste de le voir vivre avec un minimum de confort. C'est évident que c'est une pure vacherie et qu'on préfèrerait vivre notre histoire avec nos chevaux autrement qu'avec des radios, des analyses de sang, des traitements. Oui, ça fait mal de voir les autres, j'entends par là ceux qui vivent une relation "normale" avec leurs chevaux, se régaler de la progression technique de leurs loulous. On aimerait patauger comme eux dans "je veux qu'il se rééquilibre dans le virage, qu'il décompose mieux ses sauts, t'engages où ce week end?,...", au lieu de ça on patauge dans l'incertitude, voire la peur que ça dégénère encore plus dans certains cas.
On ne les félicite pas d'avoir réussi un exercice compliqué, mais d'avoir été sage à la énième piqûre, de ne pas nous avoir sauté dans les bras pour un prélèvement de crottin.

Ce que j'écris n'est certes pas un message d'espoir, c'est le moins qu'on puisse dire, mais c'est ma réalité. Et pourtant, j'ai envie de croire que tout ça a un sens, que nous ne croisons pas ces chevaux-là par hasard. Calando m'a apporté bien plus que n'importe quel cheval que j'ai pu monter, il m'a amené vers des choses que je ne soupçonnais même pas. Il m'a conduit sur un chemin que j'espère pouvoir concrétiser bientôt (et qui n'a rien à voir avec l'équitation). J'ai dépensé une fortune pour tenter de guérir ce cheval, malheureusement sans résultats aujourd'hui, quoi qu'il arrive je ne regretterai pas.
Après je reconnais que j'ai la chance de pouvoir monter d'autres chevaux, je ne suis pas privée de ce côté-là, mais la frustration sur la part de rêve que l'on a mis sur lui n'est pas si simple à gérer pour autant.

Cette partie là de ton texte m'a fait pleurer. Je suis vraiment trop sensible mais ça fait à peine un mois que j'ai découvert le headshaking avec mon Loulou et je m'y reconnais déjà.

Vous êtes toutes super courageuses..

Je pourrais très bien le monter et tenter d'ignorer le HS mais je ne peux pas. Je vois l'inconfort, la tournure dangereuse que cela peut prendre, et en plus je n'ai pas envie de perdre mon sang froid car c'est usant pour moi aussi. Je vais aux écuries tous les jours, je vois sa belle petite bouille qui m'attend, il est toujours aussi mignon mais on ne fait plus rien.. Les jours de fête je fais un tour en main mais de toute façon maintenant il shake légèrement partout, du pré, au manège, à l'extérieur. Comme quoi, en une semaine ça a déjà pas mal évolué. On est passé de l'extérieur seulement et pas à chaque fois à partout tout le temps.. Et effectivement je me réjouis d'à quel point il est mignon pour ses injections, pas des cours qu'on pourrait prendre, des grandes balades qui n'attendent que nous, tout simplement de profiter et de ne pas penser qu'au HS..
Et on me demande quand est ce que je prends mon prochain cours, si ce soir je vais monter, etc.. Et je vois les autres s'en aller sans autre soucis que la dernière fois que le maréchal est passé, la prochaine date du vermifuge, que leur cheval a pris un peu de poids et doit maigrir.
J'ai le cheval que j'ai attendu toutes ces années, devant moi, et j'ai peur, je cogite, j'ai mal à le voir comme ça.. En plus j'ai fini la fac, j'ai perdu mes deux jobs.. J'ai tout le temps de cogiter.

Enfin voilà, ça me fait du bien d'en parler ici parce que je sais que je suis comprise..
avatar
miricordox

Messages : 129
Date d'inscription : 03/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaker un jour, shaker toujours?

Message  Pirouette le Sam 26 Mai - 9:51

L'une des choses dont je me rends compte en lisant les pages de ce forum, c'est que je n'ai jamais vécu cette dramatique période de ”découverte” du headshaking chez mon cheval... Ce que je veux dire par là, c'est que lorsque j'ai rencontré Idam et pris la décision de l'acheter je savais déjà qu'il shakait, je m'en étais rendue compte dès le début de notre relation et je me suis lancée dans l'aventure en tout connaissance de cause... ce qui ne semble pas être votre cas dans la majorité, et ça, j'ai peine à l'imaginer... Crying or Very sad Voir tous ses rêves remis en question, ne plus pouvoir vivre cette vie normale à laquelle on avait pu goûter au départ, doit être bien pire que de s'embarquer dans une histoire que l'on sait compliquée d'avance... Mais regardez-nous, combien de cavaliers feraient le quart de la moitié de ce que l'on fait pour nos chevaux, combien accepteraient de mettre leur cheval au pré lorsqu'il n'est plus montable, parfois une grande partie de l'année? Vous en connaissez beaucoup des cavaliers qui subissent le regard des autres sans baisser les yeux, qui doivent chaque jour faire face à tant d'incertitude, de remises en question, de doutes, d'angoisses, de tristesse...? Alors moi non plus je ne posterai pas de message d'espoir sur ce sujet, car personne ici ne peut se prononcer sur l'avenir de nos chevaux et de leur maladie, mais je tiens malgré tout à poster un message d'espoir : nos chevaux sont ce qu'ils sont, mais ils restent nos chevaux, nous les aimons et nous voulons le meilleur pour eux ! Alors bien sûr chacun fait avec les moyens dont il dispose, chacun fait de son mieux, mais nos loulous valent bien les efforts quotidiens que l'on fait pour eux Surprised Ce forum est un très bon moyen de garder le moral alors puisons-y l'énergie de continuer à chercher des solutions, aussi éphémères soient-elles, pour ceux qui malgré souffrent le plus de cette maladie : nos chevaux...
avatar
Pirouette

Messages : 43
Date d'inscription : 25/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaker un jour, shaker toujours?

Message  miricordox le Dim 27 Mai - 23:58

Super texte Pirouette Wink
avatar
miricordox

Messages : 129
Date d'inscription : 03/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaker un jour, shaker toujours?

Message  Pirouette le Lun 28 Mai - 6:58

Merci Miricordox, le headshaking m'inspire il faut croire Rolling Eyes
avatar
Pirouette

Messages : 43
Date d'inscription : 25/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaker un jour, shaker toujours?

Message  julietsalsa le Jeu 31 Mai - 12:53

pour moi c'est tous les jours les remarques douteuses du style:
mais tu es sure que ce n'est pas une mauvaise habitude?

et cela, venant de mes amies; les autres ne font pas de commentaire, mais n'en pensent certainement pas moins

pour cela j'apprécie d'avoir une amie qui partage les soins de Salsa, et qui en la montant constate aussi le HS, donc légitime en quelque sorte le problème





julietsalsa

Messages : 29
Date d'inscription : 04/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaker un jour, shaker toujours?

Message  Pirouette le Lun 4 Juin - 5:10

Moi aussi on me dit souvent que mon cheval a trouvé la parade pour ne pas travailler Rolling Eyes
avatar
Pirouette

Messages : 43
Date d'inscription : 25/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaker un jour, shaker toujours?

Message  miricordox le Mer 11 Juil - 8:40

Moi on m'a dit récemment qu'il faisait ça pour passer sa langue par dessus le mors haha.

Qu'est ce qu'il est *** mon cheval, il le fait aussi en licol, il a pas compris qu'il n'a pas de mors à ce moment là? Ah les gens je vous jure..
avatar
miricordox

Messages : 129
Date d'inscription : 03/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shaker un jour, shaker toujours?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum